Séminaires de Lecture Rapide - Daniel Gagnon

Daniel Gagnon M.A. orthopédagogueDaniel Gagnon M.A. orthopédagogue

Aller plus loin en lisant plus vite!

Lisez et comprenez plus vite, soyez plus concentré et plus efficace, gagnez du temps !

liremieux.ca.amourlecturevitesse.jpg

À propos de moi !

FAQ

Comment est-ce possible d'augmenter autant sa vitesse et sa compréhension en une seule journée ?

Il n'y a pas de miracle : c'est parce qu'on travaille fort !
Arrivez reposé. Les techniques enseignées relèvent de la méthodologie du travail intellectuel et elles ont fait leur preuve. Les habiletés nécessaires pour devenir un lecteur rapide peuvent être maîtrisées rapidement par la majorité des gens qui n'ont pas de problèmes de lecture. Soyez prêt à remettre en question vos habitudes de lecture. Tout changement d'habitude entraîne une période d'adaptation de trois à huit semaines. Durant cette période votre lecture sera moins confortable. C'est normal. Après : vous lirez plus vite, vous aurez une meilleure concentration, vous comprendrez mieux et vous aurez un plus grand plaisir de lire, même vos romans préférés, sans effort additionnel. Pour vous aider à persévérer, je vous envoie 5 COURRIELS de suivi avec rappels des techniques, tests et encouragements.

Comment se fait-il que votre séminaire se donne en seulement sept heures alors que certains cours de lecture rapide durent plus de 20 heures ?

Dans le domaine de la lecture rapide, il n'y a personne qui détient une recette magique que les autres n'ont pas. Les exercices que nous pratiquons peuvent être variés à l'infini; certaines stratégies peuvent être travaillées plus longtemps; ils existent des techniques complémentaires à la lecture rapide comme la prise de note ou les mnémotechniques auxquelles on peut consacrer beaucoup de temps si on le veut. Dans mon cours, j'ai choisi d'aller à l'essentiel pour faire économiser temps, énergie et argent à mes participants. C'est un cours pratique et économique.

Apprend-on à sauter des mots ?

Non ! Tous les mots sont importants. Si vous sautez les adjectifs, comment saurez-vous , dans LA FILLE LAIDE, d'Yves Thériault, que la fille est laide ? Si vous sautez les petits mots, comment saurez-vous que l'épouse de Barbe-Bleue a le droit d'aller dans toutes les pièces du château, sauf ! dans celle de la tour ? Toutefois, vous apprendrez une technique d'écrémage qui permet d'aller chercher les idées clés d'un texte en se concentrant sur certaines parties de ce texte et sur certains mots.

Est-ce que l'on perd le plaisir de lire ?

Non, au contraire. Généralement, les lecteurs lents n'aiment pas lire, car ils perdent le sens du texte. Le lecteur rapide varie sa vitesse de lecture selon son objectif de lecture, selon le type de texte et selon son intérêt pour ce qu'il lit. On ne lit pas de la poésie à la même vitesse qu'un article de presse. Vous pouvez ralentir au point de lire à haute voix; vous pouvez accélérer au point de sauter des passages. Comme vous variez votre vitesse selon votre intérêt, celui-ci reste élevé.

Apprend-on à lire en diagonale ?

Non ! Lorsque quelqu'un vous dit qu'il a lu un texte en diagonale, en fait il veut dire qu'il ne l'a pas lu, qu'il l'a tout simplement survolé. Par contre, vous apprendrez une technique de lecture sélective qui permet d'aller chercher l'essentiel d'un texte, sans le lire de A à Z et sans perdre d'informations pertinentes.

Y a-t-il des obstacles à la lecture rapide ?

Oui, la connaissance du vocabulaire : vous ne pouvez penser lire et comprendre un texte truffé d'expressions latines, si vous ne connaissez pas le latin ; il en est de même pour les textes très techniques dans les domaines que vous ne connaissez pas. Nous allons améliorer votre technique de lecture, pas votre vocabulaire. C'est la même chose pour les textes fondamentaux ou très complexes : vous allez les lire plus rapidement qu'avant, avec une meilleure compréhension, toutefois vous n'en aurez pas la science infuse, vous ne serez pas dispensé d'en faire l'analyse et d'y réfléchir longuement pour en saisir toute la profondeur.

Les progrès spectaculaires

Comment se fait-il que vous ne promettiez qu’une amélioration de 50 à 150% alors que certains cours promettent des progrès de plus de 400% ? (suite)

Huit pour cent (8%*) de mes participants voient leur vitesse nette progresser de plus de 150%. Je peux même affirmer que 1% de mes participants connaissent des progrès supérieurs à 400 %. Dans ce dernier cas, ces personnes entreprennent la journée avec une rétention d’environ 20% et terminent avec une rétention autour de 80 %, ce qui au niveau des résultats donne des chiffres spectaculaires. Par exemple, j’ai connu une dame qui au prétest a lu à 207 m/m avec une rétention de 25% pour une vitesse nette de 52 m/m. À la fin de la journée, elle a lu à 298 m/m, et elle a retenu 90% de ce qu’elle a lu, terminant ainsi avec une vitesse nette de 268 m/m pour un progrès remarquable de 418%.

J’ai parfois vu des progressions de 600, 700 et même 800%. Mais comme ce sont des cas atypiques qui relèvent plus de l’exception statistique, je préfère indiquer que mes participants connaissent des progrès de 50 à 150%. Parce qu’il faut également mentionner qu’à l’autre bout du spectre statistique, 8% de mes clients connaissent des progrès décevants.

Le chiffre le plus significatif étant la moyenne obtenue : mes participants connaissent, en moyenne, une progression de leur vitesse nette de 76%**.

*Les pourcentages indiqués proviennent de la compilation des résultats de 780 participants. Je reviendrai sur cette compilation.
**En plus d’être la moyenne, 76% est aussi la médiane de ma compilation.

Daniel Gagnon
www.lecturerapide.info
www.lecture-rapide.ca